Retour à la version graphique

Menu gauche



Vous êtes dans

Editos 2014

Retrouvez les éditoriaux des Informations agricoles publiés en 2014.

Les bonnes résolutions 2014

En ce début d'année, les vœux se succèdent, souvent associés à des prises de décision, voire à de bonnes résolutions...
Notre syndicat poursuivra sa mission auprès des agriculteurs landais.
L'accès au foncier, la défense du revenu, la création d'emplois par l'installation, la promotion d'une agriculture durable à haute valeur ajoutée restent les fils conducteurs de notre projet syndical.

Pluriactifs : "Ces mauvais fils" !

Au moment où j'écris ces lignes, l'Assemblée nationale a adopté un tiers du texte de la loi d'avenir.
Les débats semblent plutôt calmes pour l'instant.
Plusieurs points de la loi restent cependant à trancher... Notamment la définition du statut de l'agriculteur actif.
La FNSEA et ORAMA n'ont de cesse d'exiger l'exclusion des petits agriculteurs pluriactifs du bénéfice des aides PAC.
Notre département compte 1 420 chefs d'exploitations pluriactifs (affiliés à la MSA et cotisants à la MSA), soit 1 agriculteur sur 4 qui exerce un second métier (ouvrir-employé, ETA, technicien, artisan...).
Ce chiffre en augmentation découle de la dégringolade de notre département dans le palmarès national du revenu agricole.

Compétitivité : la solution pour les agriculteurs ?

La Fnsea a annoncé la couleur : la tenue des États généraux de l'agriculture pour donner des perspectives au monde agricole.
L'objectif pour le syndicat majoritaire est de reprendre la main sur les orientations stratégiques du développement agricole.
Dépossédée momentanément du leadership pendant l'élaboration de la loi d'avenir, la Fnsea compte bien remettre en avant ses arguments traditionnels sur la nécessaire compétitivité, l'écotaxe et tout ce qui s'en suit...
Déjà au mois de décembre, l'invité vedette du congrès de Coop de France n'était autre que Pierre GATTAZ, le président du MEDEF.

Le non cumul des mandats !

Ça y est, c'est fait : Les députés, sénateurs et eurodéputés ne pourront plus exercer à la fois un mandat parlementaire et une fonction exécutive locale (maire par exemple...).
Globalement on peut dire que la gauche a voté pour, la droite contre...
Même si, dans le monde politique, les avis sur cette question sensible restent tranchés, on peut raisonnablement affirmer que la démocratie sort renforcée par ce vote.

Le monde agricole n'est pas épargné par le cumul des mandats et on peut parfois s'interroger sur ce que j'appellerai « le mélange des genres ».

Tous à Misson !

Il y a quelques temps, les téléspectateurs ont eu l'occasion de visionner un film remarquable retraçant le combat des paysans du Larzac contre l'extension d'un camp militaire en Aveyron.
Le film intitulé « Tous au Larzac ! » prouve que, dans une cause juste, la détermination peut aboutir à la victoire pour des victimes pourtant condamnées d'avance. Le pot de terre a gagné contre le pot de fer après 11 années de luttes persévérantes....

Je veux du soleil !

En ce début d'année, les semaines se suivent et se ressemblent.
Alors que le manque d'eau de ces dernières années attisait des tensions entre les irrigants et l'administration, aujourd'hui, comme en 2013, c'est plutôt l'excès de pluviométrie qui inquiète le monde paysan.

Les crues exceptionnelles de l'Adour et de ses affluents ont englouti de nombreuses barthes qui, grâce à leur fonction de « plaines inondables », ont sûrement permis de limiter les dégâts dans les zones urbanisées, comme celle de Dax par exemple..

L'avenir... et pourquoi pas ?

Le congrès 2014 arrive à une période difficile pour les paysans landais. Les récoltes 2013 ont été catastrophiques, les semis très compliqués. La situation économique des exploitations est tendue, il faut rembourser les avances aux cultures et repartir pour 2014.
Pour arriver à faire un congrès qui remobilise, redonne de l'allant, il fallait faire fort. Notre président (Christophe) l'a rêvé, Jean-Claude LAJOUS l'a fait.

OGM : suite du feuilleton

Depuis 2008, les autorisations de cultiver des plantes génétiquement modifiées succèdent aux interdictions.
Le 17 février, le Sénat a rejeté d'une courte tête (deux voix) la proposition de loi déposée par Alain FAUCONNIER (PS), projet qui visait à interdire le maïs TC 1507 et le MON 810 sur le territoire français.
Au niveau européen, une loi pas encore adoptée pourrait donner davantage de marges de manœuvre aux états-membre pour prendre position sur ces questions extrêmement sensibles.
Le Conseil d’État annule régulièrement les moratoires décidés tour à tour par les différents gouvernements français.
L'hostilité croissante des consommateurs vis à vis des OGM impose aux décideurs politiques de trouver des solutions pour interdire ces cultures.

La Cour des comptes épingle les Safer

Le foncier reste pour les agriculteurs un domaine qui déchaîne souvent les passions...
Dans les questions de terre, l'affectif est très présent au sein de notre profession et cela amène parfois à des conflits difficiles à gérer.

Le besoin vital de s'agrandir pour certaines petites exploitations se heurte souvent à l'appétit incessant des plus grosses exploitations qui ne voient leur avenir qu'à travers un accroissement incessant de leur surface...

Les Safer créées au début des années 60 ont toujours pour mission première d'installer des jeunes, de remembrer le parcellaire et d'offrir la possibilité aux petites exploitations de type familial de s'agrandir.

Un salon agitateur d'idées

La réussite du Salon Foie Gras 2013 a amené les exposants à demander à la Maison du Palmipède de renouveler exceptionnellement ce salon en 2014 au lieu de 2015.
Les 26, 27 et 28 mars, la 22e édition de Foie Gras expo va se dérouler avec 15 exposants supplémentaires. Grâce au soutien sans cesse renouvelé de la région Aquitaine, du conseil général des Landes et de la ville de Mont de Marsan, cette 22e édition sera celle de la transition vers les nouvelles normes de contention (cages collectives) et de bien-être animal qui vont s’appliquer au 1er janvier 2016.